La folie du monde vue par l’Antipresse

Guy Mettan: lire l’Antipresse, une question de santé mentale

28.09.2019

Comme journaliste de presse écrite et malgré son nom que devrait me faire bondir d’indignation, je lis l’Antipresse depuis la première heure et tous les dimanches quelles que soient la latitude et la longitude. Pour toutes sortes de raisons dont voici les principales : 1) C’est une question de santé mentale, d’hygiène intellectuelle : je ne supporte […]
CONFIDENTIEL
Les abonnés ont déjà reçu cet article dans leur lettre.
SE CONNECTER S’ABONNER

Les Turbulences sont les cailloux sur le chemin qui mène à l’Antipresse, hebdomadaire unique et indépendant animé par l’intelligence naturelle.
Vous pouvez vous y abonner ici!

Ne lisez pas ce message!

Les sites internet sont compliqués, lents, pleins d’obstacles.
Les lettres sont personnelles et sûres.
Les choses essentielles ne sont pas placardées sur les murs: elles sont dites dans des lettres.
C’est pourquoi l’Antipresse est une lettre-magazine adressée à ses abonnés.
Vous vous abonnez une fois et vous n’aurez plus jamais besoin de voir cette fenêtre, ni même ce site.

Pour cela, il vous suffit de vous abonner ici (ou de vous connecter si vous êtes déjà dans le cercle).

Merci ! Un message de confirmation va vous parvenir.