La folie du monde vue par l’Antipresse

FRANCOPHONIE • Pécresse, prix de la Carpette anglaise

10.12.2021

Pour celles et ceux qui se réjouissent que Valérie Pécresse soit candidate à la Présidence la République Française, et qui en parallèle pensent défendre quelques valeurs de notre identité culturelle, voici le début d’une lettre que lui adresse, sous la plume de son secrétaire général Albert Salon, le Haut Conseil international de la Langue française et de la Francophonie (dont j’ai l‘honneur de faire partie):

«Madame la Présidente, Parmi les candidats à l’Élysée en 2022, vous n’êtes certainement pas la plus favorable au maintien et à l’épanouissement de la langue française en France et de la coopération internationale francophone. Ainsi, dès 2008, vous avez été lauréate du prix de la Carpette anglaise, décerné par nos associations pour le français et la Francophonie. Entre bien d’autres signes de désintérêt, voire d’hostilité à notre cause, et de choix délibéré, voire acharné, de la langue du maître, vous avez traité par le mépris nos diverses démarches tendant à vous amener à abandonner cette honteuse appellation “pass navigo easy”, et à choisir une dénomination française,» etc.

Ceci, vous me direz, n’est qu’un détail par rapport au reste. Adoubée par l’oligarchie mondialiste au même titre que Macron, Pécresse s’est en effet déclarée une inconditionnelle du pass sanitaire, de la vaccination obligatoire et des mesures de rétorsion déjà pratiquées en Autriche (l’autre candidat LR qu’elle a battu entre deux bises, Ciotti, appelait quant à lui de ses vœux des Guantanamo à la française).

NB PRIX 2021 DE LA CARPETTE ANGLAISE

Sous la présidence de Philippe de Saint Robert, l’académie de la Carpette anglaise, réunie le 7 décembre à Paris chez Lipp, a attribué la Carpette anglaise 2021 à Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, pour avoir promu la nouvelle carte nationale d’identité bilingue en faveur de l’internationalisation de l’anglais aux dépens de la langue française. À titre étranger, le prix de la Carpette anglaise 2021 a été décerné, à l’unanimité et pour la deuxième fois, à Ursula von der Leyen qui, depuis son arrivée à la Commission européenne qu’elle préside, a décidé toute seule de promouvoir l’anglais au rang de langue unique de travail de la Commission, au détriment des autres langues européennes et, notamment, de la langue française, en dépit du Brexit. L’académie soutient nos amis de la Verein Deutsche Sprache qui lui ont attribué pour la langue allemande le prix Sprachpanscher des Jahres («naufrageur de la langue de l’année»).

  • Jean-Pierre Luminet.

Les Turbulences sont les cailloux sur le chemin qui mène à l’Antipresse, hebdomadaire unique et indépendant animé par l’intelligence naturelle.
Vous pouvez vous y abonner ici!

This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Club-annuel, Nomade-annuel, Nomade-mensuel, Lecteur-annuel or Lecteur-mensuel.

MÉDIAS • Tardive lueur de lucidité

Avec trois mois de retard, certains médias de grand chemin commencent à reconnaître l’ampleur des erreurs commises par les Occidentaux face à la Russie et à la crise ukrainienne.

CONFIDENTIEL
Les abonnés reçoivent cet article dans leur lettre hebdomadaire.
SE CONNECTER S’ABONNER

Ne lisez pas ce message!

Les sites internet sont compliqués, lents, pleins d’obstacles.
Les lettres sont personnelles et sûres.
Les choses essentielles ne sont pas placardées sur les murs: elles sont dites dans des lettres.
C’est pourquoi l’Antipresse est une lettre-magazine adressée à ses abonnés.
Vous vous abonnez une fois et vous n’aurez plus jamais besoin de voir cette fenêtre, ni même ce site.

Pour cela, il vous suffit de vous abonner ici (ou de vous connecter si vous êtes déjà dans le cercle).

Merci ! Un message de confirmation va vous parvenir.