La folie du monde vue par l’Antipresse

MÉDIAS • Suisse romande, sanctuaire des médias libres?

28.05.2020

Le magazine l’Information immobilière a réuni en dialogue les «trois mousquetaires» dirigeant les trois plateformes média indépendantes en Suisse romande: Jacques Pilet pour Bon pour la tête, Tibère Adler pour Heidi.news et Slobodan Despot pour l’Antipresse.

Les trois initiatives procèdent de la dérive conformiste de la presse «de grand chemin» — et de son effondrement économique annoncé. Chacun de ces nouveaux médias répond aux défis de l’époque à sa manière.

Trois projets éditoriaux ; trois entreprises intellectuelles, mais aussi animées par le cœur et la passion ; trois axes différents, mais un constat commun qui dépasse les divergences : la presse traditionnelle se meurt de conformisme davantage que du manque de moyens financiers.

Un échange courtois qui dessine peut-être les contours du paysage futur.

Les Turbulences sont les cailloux sur le chemin qui mène à l’Antipresse, hebdomadaire unique et indépendant animé par l’intelligence naturelle.
Vous pouvez vous y abonner ici!

Ne lisez pas ce message!

Les sites internet sont compliqués, lents, pleins d’obstacles.
Les lettres sont personnelles et sûres.
Les choses essentielles ne sont pas placardées sur les murs: elles sont dites dans des lettres.
C’est pourquoi l’Antipresse est une lettre-magazine adressée à ses abonnés.
Vous vous abonnez une fois et vous n’aurez plus jamais besoin de voir cette fenêtre, ni même ce site.

Pour cela, il vous suffit de vous abonner ici (ou de vous connecter si vous êtes déjà dans le cercle).

Merci ! Un message de confirmation va vous parvenir.